Nouvelle formes de Marketing

17039872067_cf7f22e4a8_kCe cours est donné dans le cadre de la Licence 3 à l’UFR SEGMI à Paris Nanterre . Partant des nouveautés dans les modes de consommation largement induites par les technologies de l’information mais s’intéressant aussi à la fragmentation des marchés et de leur identités culturelles et morales, ce cours vise à explorer la réponse marketing des entreprises dans le monde digital et leurs innovations au travers d’études de cas.

Thématique

Le thème général pour la session 2016 portera sur le marketing des plateformes,  et plus particulièrement sur l’emploi des données et des algorithmes dans les stratégies marketing. L’étude des plateformes est privilégié. Il s’appuie en partie sur le livre « Plateformes : Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux… Comment ils influencent nos choix« . Il s’agira pour les étudiants de choisir un cas de plateformes (Airbnb, Blablacar, Etsy, Zillow, Taskrabbit, etc… ) et de s’attacher à un problème de marketing qu’elles rencontrent et qu’elle résolve par l’utilisation des données et d’algorithmes spécifiques. : fixer un prix pour Uber, définir une politique de modération pour Twitter, un mécanisme de résolution des litiges pour Airbnb, une indication de prix pour Blablacar, un système de recommandation pour Netflix ou la gestion des commentaires par Booking.

Evaluation :

Les étudiants auront à écrire un essai après avoir choisi un cas et s’être inscrit ici .

Il se présentera sous la forme d’un document de 8000 signes, organisé autour d’une problématique précise; 5 à 8 liens significatifs devront être mentionnés dans le texte, deux ou trois références bibliographiques devront enrichir la bibliographie ( livres et/ou articles de revues dites scientifiques). Une illustration photographique sera proposée. L’ensemble doit prendre la forme d’un article long de blog ( le style de Medium est recommandé).

La version word et pdf doit être versés dans le dossier Google Drive NFM17. Cela doit être déposé pour le 26 décembre 2018 à minuit.

Le travail est individuel.

Syllabus

Le découpage du cours suit les grandes problématiques marketing

1- introduction : tendances de la consommation et modèle de plateforme

2 – Segmentation et versants de marché

  • Segmentation par avantages recherchés ( à partir de l’étude UM Wave)
  • Marchés multi-versants et marchés d’appariement – gestion des sites de rencontre.

3 – La relation à la marque et son positionnement dans l’espace digital

  • Analyse de la réputation et du sentiment
  • Points de contact et interaction multicanal
  • Réclamation et gestion des litiges ( cas Airbnb)

4 – Les systèmes d’influence et de discipline des consommateurs

  • CGU, modération, trolling et sanctions – twitter et presse
  • Les systèmes de notation et d’avis – trip advisor
  • Nudge et gamification ( fomo sur booking), système de jetons

5 – La gestion d’une production et d’une distribution à la demande. Simplicité.

  • Echelles et densité : la gestion du crowdsourcing – plateformes d’innovation
  • Systèmes de recommandation – le cas de netflix, amazon, spotify
  • le rôle du machine learning (La valorisation des photo de Flickr)

6 – Les mécanismes de pricing

  • Le surge pricing de Uber
  • Les modèles d’enchères – ebay
  • Les modèles conventionnels – blablacar ( prix recommandé)
  • Problèmes de discrimination. ( airbnb)

7 – Le programmatique

  • CRM et DMP
  • modèle de ciblage et reciblages

Présentation d’introduction :

 

 

Réseaux sociaux : qu’y fait-on? Pourquoi on les fréquente?

Que fait-on sur les réseaux sociaux? Quels bénéfices y trouve-on? Quelles gratifications y obtient-on? Les fréquente-t-on parce qu’ils  nous donnent des opportunités ou parce qu’ils noient l’ennui? Y va-t-on parce qu’on est malheureux ou parce qu’on est heureux ?

A vrai dire on en sait assez peu. L’étude Wave est sans doute la plus étendue par le nombre des nations qu’elle étudie, mais peut être pas totalement convaincante sur sa méthodologie. L’univers académique néglige cette question pratique préférant des thèses plus audacieuses, ou l’étude de comportements déviants ou périphérique. Et d’ailleurs ce serait bien de l’analyser systématiquement nous savoir quelles dispositions elle met en évidence.

Un jeu de données produit par une des mes étudiantes de master va nous permettre d’aborder la question au moins sur le plan de la méthode. Son jeu de donnée (260 individus) est représentatif du cercle social d’une étudiante franco- russe qui aura recueilli dans une population majoritairement jeune et étudiante les réponses à trois questions :

  1. Quels sont les réseaux que les gens utilisent  et avec quelle fréquence ?
  2. Quelles y sont leurs activités et les gratifications qu’ils en retirent : une batterie de 36 items est exploitée à cette fin
  3. Etes-vous heureux dans la vie ? C’est une approche du concept de Customer Well Being qui semble recueillir un intérêt de plus en plus grand dans la littérature académique.

L’approche ici reste descriptive. Le plus c’est de segmenter sur une base très traditionnelle, mais fondamentale, quels sont les avanatges que recherche les utilisateurs de réseaux sociaux dans l’usage de ces réseaux? La question subsidiaire c’est de comprendre comment ces usages sont liés à leur qualité de vie.

Commençons par le début et par l’analyse des réseaux qu’ils emploient. deux critères sont mis en avant, le sexe et la nationalité. L’un reflète un ordre social qui se perpetue dans la construction du genre, l’autre au moins une différence culturelle façonné par l’histoire, les conditions économiques et sociales. En deux graphiques on y observe qu’il y a peu de différence de genre, mais des spécificités nationales importantes. Si Facebook est dominant en france, c’est vcontack qui semble exploiter la même niche en russie.

Une analyse complémentaire

 

Atelier doctoral : r pour la recherche en sciences sociales

L’objectif de l’atelier, organisé dans le cadre des enseignement de l’ED EOS,  est la prise en main de r au travers de l’interface graphique Rcmdr et de Rstudio et de découvrir la communauté r et ses ressources en 4 séances de 3 heures et quatre cas : décrire, expliquer, modéliser, traiter du texte.

Public visé et pré requis : Doctorants et autres chercheurs. Connaissance des tests statistiques et autres statistiques élémentaires. Une habitude de SAS ou SPSS fera du bien. Les participants doivent installer Rstudio au préalable. Rcommander servira d’interface pour démarrer et doit être le premier package (Rcmdr) à installer au préalable.

Calendrier de la formation (période de l’année): 11 et 12 septembre 2017 (9h30-12h30 : 13h30-16h30)

Lieu : UPOND (bât .A 3ème étage 304)

Inscription : envoyer un CV à christophe.benavent@parisnanterre.fr avant le 5 septembre 2017. – nombre maxi d’inscrits : 15.

Programme et durée

  • 1 : l’environnement r: communauté, packages, langage et prise en main  avec Rcmdr. Comparaison de moyennes, corrélation, classification automatique. Le cas de la segmentation par avantage du textile est employé. (Description)
  • 2 : régression avec r: des MCOs au modèle linéaire généralisé (Logit, Poisson, etc. Un peu de série chronologique avec le cas des retards de TGV sur la base des données open data de la Sncf. (timeseries)
  • 3 : analyses factorielles, échelles et équations structurelles avec Psych et Lavaan : le cas de l’analyse des effets du privacy concern sur le projet selfdata de la fing. (psychometrie)
  • 4 :analyse lexicale avec R.Temis , tm et éléments de text mining. Le cas de l’analyse de topic d’un flux de tweets. (lexicométrie)

ECTS : la participation au séminaire donne droit à 1.5 ECTS

Ressources :

  •  r blogger : un meta blog centré sur r , très riche en exemple et application.
  •  StackOverflow : plateforme de Q&A pour les développeurs, r y est fréquemment mis en question
  • PS : un cours similaire est donné dans le cadre du Master Management de l’innovation GDO/MOPP.
  • La doc de ggplot2, le package des graphiques élégants.

Crédit Photo : comme souvent l’excellent Jeff Safi

Master Management de l’Innovation GDO/MOPP – Méthodes quantitatives pour la recherche en gestion

L’objectif du cours est de donner une culture quantitative élargie aux étudiants, leur laissant le soin d’approfondir les méthodes qui pourraient être utilisées dans le cadre de leurs projets de recherche. Il est aussi de le donner le sens critique nécessaire pour évaluer les protocoles employés dans la littérature courante de gestion. Il est dispensés aux étudiants du Master management de l’Innovation parcours MOPP et GDO.
Le cours s’organise en 2 éléments :

1) Rappels élémentaires de statistique et d’analyse multivariée (tests, régression, ACP et classification) : 3 séances . L’environnement le langage r avec le package Rcmdr et  rstudio qui sont à installer au préalable. On trouvera un manuel d’initiation ici  et pour la culture générale on encourage à suivre r-blogger.

On travaillera sur un cas issu du Mémoire de Master Marketing de Pauline Vautrot. Il porte sur l’effet des preuves de transparence sur l’évaluation d’un moteur de recommandation. Les éléments se trouve sur le dossier google drive.

  1. Analyse univariée avec r
  2. Analyse bivariées : Test du khi², analyse de variance, corrélations, …
  3. Analyse factorielle
  4. Classification automatique
  5. Régressions

2) Un atelier des méthodes – présentation de protocoles méthodologiques dont les synthèses sont présentées par les étudiants sur la base d’articles significatifs dont voici un florilège. ( en Janvier 1 journée pleine)

Evaluation : au choix : une étude statistique menée avec r, ou l’exposé synthétique d’une méthode (en 4 pages). C’est un travail individuel. Inscription ici

Quelques idées de sujet :

  • Analyse conjointe et modèle de choix ()
  • Modèle de croissance ( SEM)
  • Méthode de la différence des différences (causalité)
  • Modèle de régression avec variable instrumentale ( causalité)
  • Modèles VAR ( économétrie, causalité) : avec une belle application pour l’analyse des effets croisés des médias sur les ventes.
  • Modèle linéaire hiérarchique et analyse multi-niveaux ( économétrie)
  • Mesure des attitudes implicites (Échelle), en se concentrant sur les travaux du Project Implicit
  • Machine learning et catégorisation de document en explorant les solutions proposées par MonkeyLearn pour la catégorisation.
  • Analyse des rendements anormaux (finance) ou event Analysis. Une application à l’effet des surprises ( positives ou négatives) est un très bon point de départ.
  • Régression avec auto-corrélation spatiale ( économétrie). Pour une introduction cette application en marketing en donne une très bonne idée.
  • Modélisation multi-agent appliquée au sciences sociales en passant par l’étude des modèles standard de Netlogo.
  • Analyse des réseaux sociaux ( Réseaux)
  • Data visualisation : de la grammaire des graphes à l’inventaire des solutions créatives en passant par l’ergonomie ou la psychologie.
  • Tests d’équivalence structurelle et comparaison inter-culturelle
  • ….

Les séances ont lieu les mardi de 18h00 à 20h30 à l’Ecole des Mines de Paris (Luxembourg) – Pour poursuivre voir aussi l’Atelier Doctoral.

 

Que fait-on sur les réseaux sociaux ? ( Cours Veille et Intelligence marketing)

IMG_0359Un cours et un projet

Le cours est organisé autour d’un projet d’étude par questionnaires des pratiques des réseaux sociaux :

Quatre questions génériques :

  1. Quelles sont les réseaux que vous utilisez ?
  2. Qu’allez-vous y chercher ? Quels avantages ? Quels bénéfices ?
  3. Que dévoilez-vous de vous?
  4. Comment vous protégez vous ?

Processus d’étude

  1. Pour chacune des questions, génération de plusieurs dizaines de propositions d’items
  2. Sélection et reformulation
  3. Pré-test : le questionnaire est ici
  4. Sélection et additions
  5. Premier  recueil de données ( jeunes de 18 à 28 ans – 300 personnes)
  6. Premières analyses : analyses factorielles et typologies
  7. Reformulation des échelles
  8. Second recueil avec sponsors ( échantillon représentatif)

Ressources

L’inspiration de départ vient de l’étude UM  Wave.

Pour l’analyse avec r :

  • Pour la méthode iclust

Séminaire Marketing Public MOPP

4555521308_d50f060404_zDes politiques publiques pour les plateformes?

date : 29 (Matin, Après-midi) et 30 juin (Après-midi) – Nanterre, bat A bureau  322.

Contenu : présentation de Plateformes : Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux…  (Fyp,2016) dans une perspective de management public. L’idée serait de réfléchir aux politiques publiques à l’égard de ces plateformes, tant au niveau local ( mairie de paris et AirBnB) que national ( le cas de Uber). En quelque sorte ébaucher le chapitre manquant de ce travail!

Date et thème des séances :
  • mardi 18 avril – 17h30 : esprit de service ( public), stewardship.
  • mercredi 3 mai – 17h30 : Nudges et politiques publiques : un paternalisme libertarien ?
  • mardi 9 mai 11 avril – 17h30 : open-data : innovation, contrôle de l’action publique et participation.
  • Mardi 16 avril – 17h30 : politiques publiques des plateformes : l’infrastructure et la régulation.

Lieu : Nanterre, Bat A , Bureau 322 .

Pour le petit travail que vous aurez à rendre ( de préférence au jour du séminaire), je vous propose un exercice simple :  Étudier les mesures prises par les villes suivantes (une ville distincte par étudiant) pour encourager ou « contenir » les plateformes Airbnb et Uber . Le rendu prend la forme d’une note de 8000 caractères représentant les éléments de contexte, la pénétration des plateformes, les actions entreprises par les autorités et leurs résultats.

  • Paris-
  • NY
  • Amsterdam-
  • Londres-
  • Séoul-
  • Athènes-
  • Barcelone-
  • Rome-
  • San Francisco
  • ou toute autre suggestion …

Quelques auteurs et lectures

  • Juliet Schor en conduit une analyse critique comme TreBor Scholtz.
  • Anonio cassili en analyse la dimension travail au travers de la notion de digital labor.
  • Annabel Gawer est une pionnière du sujet, l’abordant au travers des processus d’innovation.
  • Du point de vue économique : Tirole, Hagiu, Alvin Roth,
  • Les études : JP Chase, l’observatoire de l’obscoco, ouishare

Amazon digest

3369171743_8802dfd24e_bAmazon un cas d’école qui brille par milles facettes . La stratégie de croissance en premier lieu qui se moque des bénéfices et porte la valorisation boursière à plus de 300 milliards et un chiffre d’affaire d’une centaine de miliards de dollars.

Le modèle de commerce avec son système de recommandation, le système de notes et d’avis, les filtres et moteurs de recherche, et surtout l’effet de longue traine qui s’obtient aussi avec la place de marché. Un beau modèle de plateforme que l’innovation fait évoluer sur la base d’une architecture maitrisée et qui étend catégorie de produit par catégorie son empire : parti du livre, il livre du fresh !

L’innovation c’est d’abord cette recherche d’un accès direct au consommateur : le dash button, la scannette, Echo, Kindle bien sur, et l’échec du Fire aussi . Mais c’est aussi la maitrise du cloud avec  Amazon web service, le micro travail avec  Mechanical Turk, la mode avec Zappos, Pour délivrer le service c’est une affaire d »industrie. Celle du picking avec son lot de dureté du travail et de robots, celle de la logistique, qui va au lointain jusqu’au dernier kilomètre. Et tout est possible même le drone.

Un beau cas d’école qui revient régulièrement en tout cas dans mes petites chroniques chez Atlantico ( disclaimer : les titres sont ceux d’Atlantico, je vais souvent à contre-sens) :

Community Management Cours

Social_Network_Analysis_VisualizationC’est un cours donné à l’ESC La Rochelle qui déborde largement la fonction de community management, et s’intéresse plus largement à l’usage des plateformes sociales dans le cadre des stratégie marketing qu’il s’agisse de maintenir des communautés de marques, d’amplifier la communication, d’acquérir de nouveaux clients. Sa perspective est celui d’une économie politique de plateformes.

Présentations utilisées en cours

Cette année une thématique centrale organise l’enseignement : « Les algorithmes des plateformes sociales »

Évaluation :

Deux éléments contribuent à l’évaluation :

a) Devoir sur table individuel

b) Une étude sous la forme d’un article de 8000 signes portant sur l’utilisation d’algorithme par un réseaux social.

Il s’agira dans chacun des cas d’analyser, sous une forme journalistique, dans quel but ces plateformes sociales emploient certains ensembles d’algorithmes, quels en sont les principes et les effets secondaires.

Quelques lectures

 

Veille et intelligence Marketing – Cours Master 2 Marketing à Paris Ouest

14130834379_ee025af715_zL’objet de ce cours est porte sur la nécessité du marketing à veiller de manière continue sur l’environnement des marques : suivre naturellement les évolutions des pratiques et des comportements des consommateurs, celles de la concurrence, veiller aux tendance émergentes qui peuvent amener les entreprises à réviser leur plan marketing.

Nous le partagerons avec François Cazal en mettant l’accent sur les innovations dans les pratiques de marketing. Il s’agira dans un champs d’activité spécifique d’identifier les principales innovation en marketing et d’en évaluer les effets sur les pratiques du secteur. Une première suggestion pour 2015/16 sera d’examiner les innovations marketing dans la distribution spécialisée (produits culturels, électroménager, cosmétique …).

Dans un premier temps il s’agira pour les étudiants d’identifier ces innovations, quelques soit leur stade de développement (concept, expérimentation, test à l’échelle ou déploiement) concernant les grandes catégories de politiques marketing : politique de produit (définition de l’offre), politique de prix et de tarification, politique de communication, politiques de distribution (concepts et formats) et de gestion de la relation client. On les évaluera en s’inspirant de la carte de transilience proposée par Abernathy et Clark en 1985 qui bien avant la mode de la disruption en ont conceptualisé la notion.

Voici un petit questionnaire pour l’identification. On prendra soin de vérifier que les innovations proposées n’ont pas été déjà suggérées en examinant le tableau ici (les lecteurs du blog sont encouragés aussi à faire des suggestions)

 

Dans un second temps, on sélectionnera la vingtaine d’innovation dont l’impact semble le plus sensible dans les 5 années à venir, et chaque étudiant aura à réaliser une fiche d’évaluation de l’impact de cette  innovation sur le marché et l’organisation des entreprises, et à identifier les principaux acteurs de la mise en oeuvre de ces innovations. L’objectif serait d’éditer et publier sur cette page un White paper des 25 innovations qui vont transformer le secteur étudié.

Crédit Photo : Jocelyn Kinghorn … On ne pouvait rêver mieux pour illustrer l’innovation destructrice.. à la Schumpeter.

Sujets de mémoire de Master

3602473676_b54126a178_zVoici une liste de sujets de mémoires de master qui me tiennent à cœur et que je propose à la fois aux étudiants et aux entreprises et administrations qui seraient intéressées par un focus sur leur cas et prêtes à fournir l’accès au terrain (me contacter via linked in).

Les mémoire font de 40 à 60 pages, comprennent systématique un aspect théorique (revue de littérature) et un travail empirique d’enquête qualitative ou quantitative.

La liste sera complétée et les sujets affinés au fur et à mesure, elle n’est pas forcément limitative.

  1. Objets connectés : adoption et appropriation.
  2. Moteurs de recommandation : évaluation de leur efficacité ( voir le projet conduit avec les étudiants de MIAGE)
  3. Open Data : impact sur l’innovation et la participation citoyenne.
  4. Blablacar et autres plateformes : déterminant des prix et de la demande : reprendre et développer le travail entrepris sur l’impact des signes de confiance ( avis, photos et autres commentaires).
  5. Digitalisation du point de vente : motivations et fonctionnalités : il s’agit de reprendre et de développer le travail de Johanna Stroz
  6. La relation citoyen/Etat et sa digitalisation
  7. Expérience client : l’appropriation des applications mobiles…..
  8. Nudges : effets des notifications et autres tableaux de bord fournis par les objets connectés sur le comportement ( consommation électrique, sport et santé, nutrition et régime)
  9. Nudges et politiques publiques : analyse comparative des approches coercitives et persuasives sur les comportements civiques.