Choniques 30 :Un métier

Prof. s’agit-il de faire cours. Non. Juste le temps de dire l’essentiel de ce qu’on a appris. Mais souvent la connaissance commune refuse l’étrange de ce que l’on a appris. La science n’avance pas au rythme de ses réfutation mais à celui des décès de ses ombres tutélaires. Que savons nous d’un monde qui ne s’est pas encore installé?

Prof au moins montrer à nos élèves pétris d’évidences, que rien n’est acquis, et qu’il faut garder un regard bleu sur le monde qui change. Au bout du chemin la conviction de maitriser un métier, un compréhension, des certitudes. Nos gamins nous les formons pour répondre à la certitude de l’instant.

Quel instant? celui qui change sans qu’on en connaisse les conséquences? Celui qui va former d’autres murs que l’on connait. Le mystère de l’ducation reste dans cette balance entre ce que l’on doit croire même si c’est faux, et ce qu’il faut savoir car dans l’interdit cela reste le vrai.

Work in progress : CRM à l’heure digitale

Voici un document de travail, l’esquisse d’un chapitre pour un ouvrage coordonnée par Thomas Stenger pour Dunod. Le développement d’un certain nombre d’idées qui serpentent dans ce blog.

Celle que l’information est produite plus que nous ne pouvons la traiter, que des processus psycho-sociaux font de cet espace un espace privé plus que public, que le prix de l’adaptation est celui d’une perte de vie privée, que les systèmes locaux favorisent les dynamique locale, microlocale. Qu’au delà des communautés c’est de les faire vivre en de petites sociétés qui est nécessaire.Quelque idées à tester, en cours de mise en forme, et pour lesquelles vos commentaires sont bienvenus.

credit photo